Retour au sommaireEn 1839, le haut-fourneau passe sous la direction des frères Guyon, qui en deviennent propriétaires et en font un établissement important; avec en 1841, la mise en route d'une machine à vapeur chauffée par les gaz du gueulard. En 1861, ils laissent éteindre le haut-fourneau, qui sera démoli en 1870. Sous la direction Guyon-Audemar (1872), puis Audemar-Guyon (1883), puis Société Anonyme des Forges de Dole et Foucherans (1907), et enfin Société Anonyme Audemar-Guyon Dole-Foucherans (1939), l'usine prend une grande et rapide extension, et on compte 400 ouvriers en 1926.
Foucherans et la Métallurgie
L'histoire de Foucherans est liée à la métallurgie de la commune. En effet, dès 1743, à la suite d'un arrêt du Conseil d'Etat du 15 janvier 1743 et de Lettres patentes de Louis XV du 18 août suivant, Hyacinthe de Bereur érigea un haut-fourneau en remplacement d'un moulin à blé. Le minerai provenait en totalité du territoire du village, des terrains et des bois du Couchant. Il était lavé dansla Blaine au sud du village en un lieu appelé le Patouillet. En 1760, 12 % de la population masculine du pays y travaille, environ 40 ouvriers soit comme mineurs, sableurs ou menuisiers. Le haut-fourneau connut une période d'extinction, et en 1824, il fut projeté sa reconstruction, avec notamment la mise en place d'une roue hydraulique verticale. Messieurs Saint, Emonin et De Rosamel prirent l'exploitation du propriétaire de l'époque, M. de Tinseau. Ils déposèrent du minerai sur le terrain de La Hie (ancien Patouillet). Il y eut des démêlés juridiques avec l'autorité de l'Etat et cela aboutit à un décret d'interdiction provisoire du haut-fourneau, qui devait se borner à fondre les matériaux extraits, sans en approvisionner de nouveaux. Devant les frais de transport du minerai étranger de la commune, la première fusion périclite et l'activité de l'usine est de plus en plus employée à la fontede la gueuse en deuxième fusion.
En 1957, une partie du site de la conserverie est vendue à l'armée de l'air, puis sera occupée en 1975 par le magasin de commerce BUT, qui construit un entrepôt en 1983. Au déménagement du magasin à Choisey, dans les années 90, les bâtiments sont maintenant utilisés par le Centre d'Aide par le travail (Etp Synergie Etapes). Le logement patronal est transformé en mairie vers 1962.
On construit une cité ouvrière entre 1890 et 1914, un logement patronal entre 1890 et 1897 et d'autres bâtiments entre 1890 et 1925. En 1930, l'usine ferme. La partie Ouest est achetée en 1946 par la conserverie des Établissements Ménetrel et Cie (Société Anonyme en 1966) qui fait bâtir de nouveaux ateliers entre 1960 et 1965, et vers 1975. Elle emploiera 200 salariés vers 1950, 35 en 1985. Une autre partie est acquise en 1953 par la fabrique de palettes Bourgeois.
Vie sociale
Mairie
Accueil Présentation du village Situation géographique Plan du village Un peu d'histoire Multimédia
Le Village
Contact Mairie - Informations légales - Remerciements - Tous droits réservés © Mairie de FOUCHERANS (Jura) - 2009
La municipalité Secrétariat Informations municipales Documents administratifs Le conseil des jeunes Correspondant Défense Avis d'appel public
Écoles Médiathèque Accueil de loisirs
Agenda
Santé Aide sociale Services publics Relais Assistantes Mat Environnement Etang communal/Cimetière Objets trouvés
Infos pratiques
Les acteurs économiques S'installer à Foucherans
Economie
Associations sportives Loisirs et Culture Autres associations
Vie associative
Fêtes et manifestations Gymnastique
Dernière mise à jour 20/11//2017